L'Ordre de la Cosse de Genêt Index du Forum
L'Ordre de la Cosse de Genêt
"Exaltat humiles !"
 
L'Ordre de la Cosse de Genêt Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion



 Bienvenue à l'Ordre de la Cosse de Genêt 
Dames et Messires, soyez les bienvenus au Pavillon de l'Ordre de la Cosse de Genêt.

Tous ses membres seront ravis de vous y accueillir.
Merci de prendre la direction du Poste Avancé afin de vous y présenter.



"Exaltat humiles !"



Les membres sont invités à venir METTRE LEUR FICHE A JOUR
Accueil de Dame Sindanarie Carsenac

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Ordre de la Cosse de Genêt Index du Forum -> Le Poste Avancé -> Le Poste Avancé -> Salons d'Accueil
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Agraowyn
Compagnon
Compagnon

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2009
Messages: 432
Province d'Origine: Champagne
Ville d'Origine: Langres
Masculin

MessagePosté le: Mar 23 Fév - 23:08 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Wyn ouvrit la porte du salon d'accueil qui pour plus de commodités donnait directement sur la cour extérieur.

- Si vous voulez bien entrer ma Dame. Notre grand maître est prévenu, il ne devrai pas tarder.

Ajoutant le geste à la parole il pris la bride de la jument et ajouta :

- Votre jument vous attendra aux écuries. Nous allons en prendre soin. J'espère que votre séjour entre nos murs vous sera agréable. Au plaisir de vous revoir.

Il la salua chaleureusement et prit congé, entrainant derrière lui la jument vers les écuries.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 23 Fév - 23:08 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sindanarie


Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 11
Province d'Origine: Comté du Limousin et de la Marche
Ville d'Origine: Guéret
Féminin

MessagePosté le: Mar 23 Fév - 23:32 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Elle s'était laissée guider jusqu'au salon dans lequel elle devrait rencontrer le Grand Maître. Ce n'était pas bien loin de l'entrée par laquelle elle était passée quelques instants auparavant. En fait, le salon donnait même sur la cour dans laquelle elle avait débouché... Pratique et efficace. Pénétrant dans le salon sur les indications du garde, elle se retourna pour lui dire :

Je vous remercie de m'avoir menée ici, Messire. Merci également pour Vengeance et pour votre accueil, et bonne soirée à vous, au plaisir !

Il n'y avait pas à dire, l'hospitalité était au coeur de ce qu'elle pouvait voir de l'Ordre de la Cosse de Genêt. Première impression qui risquait fort d'influencer ses travaux, sans doute. Elle se connaissait, l'Académicienne, même si elle se savait capable de discernement. Et elle avait même une toute petite question qui, elle l'espérait, ne suffirait pas à la faire mettre à la porte. Et, en attendant l'arrivée du Grand Maître, elle se débarrassa de sa cape et commença à sortir fusain et feuillets de parchemin. Matériel de travail prêt, elle attendrait de pied ferme son hôte.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chadada
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 2 313
Province d'Origine: Duché D'Orléans
Ville d'Origine: Blois
Masculin

MessagePosté le: Mer 24 Fév - 10:07 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Wyn avait prévenu Chadada de l'arrivée de Grande Académicienne. Après de brefs échanges de missives, il se faisait un plaisir de pouvoir la rencontrer, et un honneur de la recevoir au Pavillon. Il pressa donc le pas pour ne point trop faire attendre son hôte et fit irruption dans le salon. Il ôta sa traditionnelle toque et salua la visiteuse.

Dame Sindanarie, soyez la bienvenue en notre Pavillon, vous me voyez ravi de vous y acuueillir. je suis Chadada d'Andéol, Grand Maistre de l'Ordre.

Il prit place en face de son hôte, jeta un rapide coup d'œil sur la petite table avant de demander.

Peut-être puis-je vous servir un petit quelque chose à boire ?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sindanarie


Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 11
Province d'Origine: Comté du Limousin et de la Marche
Ville d'Origine: Guéret
Féminin

MessagePosté le: Mer 24 Fév - 12:00 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Bientôt arriva un homme qui se présenta comme étant le Grand Maître de l'Ordre. Et, effectivement, le visage n'était pas totalement inconnu à la jeune femme. Peut-être l'avait-elle croisé dans les couloirs de l'Académie quand il était venu rendre visite à la précédente Grande Académicienne. Ou ailleurs. Bref, qu'importait. A sa présentation elle répondit par une esquisse de révérence (car avant de faire une véritable révérence en étant empêtrée dans un manteau, en ayant les mains prises par fusain et feuillets de parchemin et en ne maîtrisant absolument pas les règles de l'étiquette), et prononça, avec un sourire :

Enchantée de vous rencontrer, Messire !

Et d'un coup... Tentation, le retour. Boire ou ne pas boire, hmmm ? Ne pas boire serait plus raisonnable, mais serait-ce faire preuve de malotruisme (faute qu'un autre mot ne s'impose) que de décliner ? S'installant à son tour face à son hôte, histoire de se donner une ou deux secondes de réflexion, l'Académicienne reprit :

Ce sera avec plaisir que je vous accompagnerai si vous-même prenez quelque chose à boire.

En fait, là n'était sans doute pas la question primordiale... enfin, l'acceptation ou non de quelque chose à boire, s'entend. En revanche, amener délicatement le sujet pour lequel elle rencontrait ce soir-là le Grand Maître était bien plus problématique. ne voyant aucune issue diplomatique, la jeune femme se résigna à mettre les deux pieds dans le plat et commença, laissant son vis-à-vis faire selon ce qu'il souhaitait :

J'espère ne pas prendre trop de votre temps en venant ici vous interroger sur votre Ordre... Pourriez-vous m'en parler ? M'expliquer comment il est né, quelles perspectives vous avez pour lui ?

Chose curieuse, à chaque fois que l'on se penchait sur pareilles institutions, nées des efforts conjugués de Frères et de Soeurs (et Sindanarie ne doutait pas que ce fût le cas, habituée qu'elle était à voir les membres d'un Ordre parfois plus soudés qu'une famille de sang), on en parlait presque comme d'un enfant pour lequel on projetait déjà un immense et glorieux avenir... Chassant cette idée de sa tête, comme elle en chassait régulièrement d'autres idées plus ou moins parasites, l'Académicienne se concentra, fusain prêt, parchemin déroulé, sur ce qu'allait évoquer le Grand Maître.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chadada
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 2 313
Province d'Origine: Duché D'Orléans
Ville d'Origine: Blois
Masculin

MessagePosté le: Mer 24 Fév - 13:45 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Je vais nous faire amener une bouteille de bon vin Bourguignon, pour éviter à nos gosiers de s'assécher par la palabre, commença-t-il en souriant. C'est un plaisir de vous accueillir icelieu et ne soyez point gêner de me prendre du temps, d'autant que vous vous êtes déplacée en personne pour venir, il serait bien osé de ma part de vous blâmer.

Un signe discret à un page d'aller chercher la bouteille.

J'imagine que votre temps est précieux mais si je puis me permettre avant de commencer, pouvez-vous me rassurer sur l'état de santé de Arielle de Siorac ? En effet, je l'avais trouvé un brin affaiblie lors de notre entrevue et la savoir remplacer m'inquiète.

La requête était sincère et trottait dans la tête de Chadada depuis la première missive reçu de Sindanarie.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sindanarie


Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 11
Province d'Origine: Comté du Limousin et de la Marche
Ville d'Origine: Guéret
Féminin

MessagePosté le: Mer 24 Fév - 15:30 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Ah, du vin de Bourgogne... L'un des meilleurs qui soient, comme elle l'avait récemment découvert. Décidément, ils savaient vivre et recevoir, l'impression se confirmait d'instant en instant. Puis le Grand Maître ramena la conversation vers celle dont elle avait pris la succession. Il était vrai que la question se justifiait, et qu'au sein même de l'Académie, l'état de santé d'Arielle avait été considéré avec inquiétude parfois. Avec un hochement de tête doublé d'un sourire, la jeune femme répondit :

Il est normal que vous l'ayez trouvée quelque peu affaiblie, mais je suppose que c'est sa voix qui donne cette impression. Elle a passé trois mois à travailler terriblement dur pour essayer de donner une meilleure visibilité à l'Académie. Quant à son remplacement... En fait, la charge de Grand Académicien Royal est attribuée pour trois mois. Quand sont venus le terme de son mandat et le moment de l'élection au sein du Collège Académique, Dame Arielle de Gilraen n'a pas souhaité se présenter. Elle l'aurait fait si personne n'avait proposé de prendre sa succession, mais sans grand enthousiasme. Du moins, j'en ai eu l'impression...

Elle le pensait sincèrement, pleinement consciente du défi que représentait le fait de prendre la succession de pareille Dame. Et Sindanarie resta silencieuse cette fois, désireuse d'éviter de faire un quelconque faux pas.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chadada
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 2 313
Province d'Origine: Duché D'Orléans
Ville d'Origine: Blois
Masculin

MessagePosté le: Jeu 25 Fév - 12:12 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Chadada sourit à son interlocutrice qui semblait quelque peu marcher sur des œufs. Un sourire rassurant, il avait bien compris la situation, sans ambiguïté aucune.

Je vous remercie, à la fois pour ces nouvelles rassurantes et pour la découvertes de votre mode de fonctionnement au Palais. Je ne peux donc que continuer en vous félicitant de votre nomination, ce que mon manque de tact m'avait mener à oublier de faire plus tôt.

Il sortit une liasse de parchemin, son hôte devait être pressée, il fallait passer aux choses sérieuses.

Venons-en à notre Ordre, puisque je ne veux non plus vous mobiliser des jours pour parler de tout et de rien, nul doute que vous n'en auriez pas le temps. Comment il est né ?

Chadada réfléchit, question embarrassante s'il en est mais occasion de mettre les choses au clair, officiellement et une bonne fois pour toute. Il la jouerait donc franc jeu, amis préféra préciser...

Ne prenez peut-être pas de note de suite, vous en tirerez ce que vous souhaitez ensuite... Sourire un peu grave. Votre question me pousse à faire le clair sur un point qui sera amener sur la table un jour ou l'autre. Vous entendrez ci et là que notre Ordre est né d'une scission avec l'Ordre du Saint Esprit. Cette remarque s'entend puisque certains d'entre nous viennent effectivement de cet Ordre, et en premier lieu Azdrine de Vissac, ancien Grand Maître du Saint Esprit. Cependant, je vais être extrêmement clair : en aucun cas notre ordre ne peut et ne doit être considéré comme une scission de l'OSE.
A l'origine, quelques personnes se sont réunis autour d'une volonté commune de poursuivre leur aventure chevaleresque, animés par des valeurs partagées et vouées à être au centre de leur démarche. Il s'agissait entre autres de Azdrine de Vissac, initiateur de la chose, de Feu Alchimiste Esterraza et de moi-même. Nous avons donc modestement investis ce Pavillon en juillet 1457 et très vite pas mal de monde nous a rejoint pour monter de toute pièce cet Ordre, tant et si bien qu'avec quelques semaines seulement d'existence, ce sont déjà une bonne douzaine de personnes qui s'activaient icelieu. Les premiers travaux furent donc essentiellement pratiques, avec l'aménagement des locaux notamment, mais surtout la charte et donc le fonctionnement de l'Ordre qui en découle.


Chadada tendit un parchemin à l'Académicienne.

Et voici la fameuse charte.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sindanarie


Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 11
Province d'Origine: Comté du Limousin et de la Marche
Ville d'Origine: Guéret
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Fév - 11:47 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

A peine le temps de répondre un sincère "Merci" aux félicitations du Grand Maître qu'il sortait des parchemins et enchainait, après un court instant de réflexion, sur la création de l'Ordre. Sindanarie avait effectivement entendu diverses rumeurs au sujet de la création de l'Ordre de la Cosse de Genêt quand elle avait croisé quelques uns de ses membres en Touraine, et n'avait alors pu obtenir de renseignement qui lui parût fiable quant à sa création. Aujourd'hui se lèverait donc le voile... Esquissant un sourire aux premiers mots de son vis-à-vis, elle reposa le fusain, et écouta attentivement ce qui suivit. Pas une scission... C'était une façon de présenter les choses. Mais enfin, plusieurs membres qui devaient être particulièrement influents au sein de l'Ordre du Saint Esprit l'avaient simultanément quitté, semblait-il. Le reproche qui lui adressa sa curiosité fut immédiat : tu aurais dû te tenir au courant de tout, fouiner dès lors. Maintenant, tu as six mois de retard, et peut-être plus encore... Elle y reviendrait plus tard, il faudrait qu'elle y pense. Le Grand Maître poussait déjà vers elle un parchemin. La Charte de l'Ordre.

Merci, Messire. Si vous permettez ?...

Se plongeant, ou plutôt se replongeant dans la lecture de la Charte, elle parcourut rapidement les lignes d'écriture serrée, déjà consultées sur une copie qui lui était parvenu quelque peu accidentellement entre les mains. Sa manie de la curiosité n'y était pas pour rien, cela allait sans dire. Quelques instants plus tard, elle relevait les yeux, la tête déjà pleine de questions. Aristote, comme faire passer tout ça...

Justement, j'ai quelques questions au sujet de votre charte... Vous y mentionnez à plusieurs reprises les valeurs chevaleresques, mais ne les y nommez jamais. Ce flou ne risque-t-il pas d'entretenir une sorte d'incertitude parmi vos recrues ? Evidemment, lorsque l'on pense à la chevalerie, on voit tout de suite les champs de bataille, l'honneur, la gloire, la vaillance, la bravoure... Mais votre Ordre a-t-il fait siennes des valeurs plus spécifiques, qui formeraient en quelque sorte sa ligne de conduite principale ?

Pas de mention des planches laissées à l'Académie entre les mains d'Arielle de Gilraen. L'on verrait si elles reviendraient dans la conversation... Une petite pause, le temps de reprendre une inspiration. Et l'Académicienne repartait pour une deuxième tirade, et peut-être pas la dernière. Fâcheuse manie qu'elle avait de poser ses questions en rafale, obligeant parfois ses interlocuteurs à des efforts de mémoire fastidieux et parfois sans grand intérêt. Car, même si ses propres questions lui semblaient en général pertinentes, elles étaient parfois cruellement dénuées d'intérêt.

Dans le reste de votre Charte, j'ai relevé également une petite chose. Sans doute est-ce moi qui interprète mal, et j'espère ne pas vous offenser avec ce qui va suivre... On y lit que votre Ordre a, comme tout ordre de chevalerie, une vocation militaire, principalement défensive, mais vous y ajoutez une dimension supplémentaire avec ce que vous appelez "la voie de la Logistique". Je ne veux pas avoir l'air de rabaisser vos missions, mais... Comment dire... Ne trouvez-vous pas que cela relève plutôt du rôle des marchands ambulants envoyés par les mairies ou des mercenaires embauchés pour fournir une escorte que de celui de guerriers au service de leur Roy et de leur pays ?

Pourvu qu'il ne prenne pas la mouche, pourvu qu'il ne prenne pas la mouche... La formulation était malheureuse, elle s'en était rendu compte à l'instant où les mots avaient franchi ses lèvres.

Je veux dire, vous donnez pratiquement une dimension commerciale à votre Ordre... Ou est-ce moi qui comprends mal votre Charte ?

De mal en pis. Dans la famille "Je vais finir par me faire haïr par mes interlocuteurs en moins d'une demi-heure parce que je n'ai jamais vraiment eu le sens de la diplomatie", nous demandons Sindanarie... Laquelle Sindanarie sentait le rouge lui monter aux joues à force de s'enferrer. Si seulement il pouvait sentir que ce n'était que par souci de chasser un doute qu'elle posait la question...
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chadada
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 2 313
Province d'Origine: Duché D'Orléans
Ville d'Origine: Blois
Masculin

MessagePosté le: Ven 26 Fév - 15:50 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Chadada grimaça. Vocation commerciale ? Il fallait vite recarder tout ça. Il sourit néanmoins, voilà qui prouvait combien l'échange valait parfois mieux que les écrits. Et puis il était là pour ça, ils étaient là pour ça.

Je vais de suite préciser notre vocation logistique. Comme vous le savez, tout ordre de chevalerie se doit de comporter une seconde voie en plus de la militaire. C'est notamment une obligation dans le but d'une reconnaissance royale.
Nous avons opté pour une voie logistique puisque nous y voyons un service nouveau à rendre aux provinces : l'approvisionnement en biens de luxe. Nous mettons donc en place, avec les provinces, des escortes de livraisons de bien luxueux pour fournir leurs bourgeois. Mais loin de nous l'idée d'en tirer un quelconque profit !
En effet, les missions sont mises en place sur la base de nos réseaux dans l'intérêt d'une circulation de ses biens, sans aucune volonté de faire un bénéfice pécunier pour nous. Pour être clair, aucune marge n'est prise sur ses ventes, nous nous arrangeons juste pour nourrir nos membres sur la missions si il le souhaite. Alors oui nous prenons peut-être le travail de certains MA, c'est possible, mais notre démarche n'est clairement pas la même à la base.
Vraiment, si je ne suis pas suffisamment clair sur ce point, dites le moi et j'y reviendrai.


Il réfléchit un instant pour retrouver la première question.

Ah les valeurs ! dit-il tout haut. C'est bien ça ? les valeurs ? Il en était donc sûr et enchaina. Effectivement, elles ne sont pas clairement mentionnées dans notre charte, pour le simple et bonne raison qu'elles sont en quelques sortes en travail. Il sourit, amusé lui-même. Je ne sais si elle vous a transmis des parchemins, mais il s'agissait là de la raison de notre précédente visite à votre Palais : nos planches de réflexion. Peut-être souhaitez-vous que je vous en explique l'idée et le principe ?

Un page entra, déposa sur un petit guéridon une bouteille de vin et distribua aux deux (beaux) parleurs un verre plein à chacun.

Merci mon brave, lui murmura le Grand Maître.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sindanarie


Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 11
Province d'Origine: Comté du Limousin et de la Marche
Ville d'Origine: Guéret
Féminin

MessagePosté le: Lun 1 Mar - 10:19 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

L'explication était claire et cohérente. Effectivement, sans doute dévoyée par la politique et ses applications en Limousin, cette idée n'était pas venue à l'esprit de la jeune femme. C'était bien la preuve qu'il existait encore, en ce monde, des gens suffisamment purs pour ne pas chercher leur profit. Même si elle l'avait déjà constaté ailleurs, elle était toujours ravie de le retrouver dans une structure en développement, en particulier s'il s'agissait d'un Ordre de chevalerie. Goût personnel, sans doute... Et le Grand Maître continua sur sa lancée.

Les valeurs... Un léger sourire échappa à l'Académicienne quand il dit qu'elles étaient en cours d'élaboration. Cela dit, pourquoi pas, n'est-ce pas ? Mieux valait mûrement réfléchir que de lancer des idées en l'air et de revenir dessus plus tard. Mieux valait que les membres aident à l'orientation de pareil choix, car ce seraient ces valeurs qui orienteraient leur avenir et l'avenir de leur Ordre. La démarche se défendait parfaitement. Et les planches revinrent sur le tapis (c'était irrésistible). Hochant la tête à la question de son hôte, Sindanarie reprit quand il se tut :


Je vous remercie de m'avoir éclairée, vous avez levé mes doutes quant à la vocation de votre Ordre.

Pas le temps d'enchainer sur la phrase suivante. Un page entra avec la bouteille demandée par le Grand Maître, servit deux verres et les leur donna. Avec un sourire, la jeune femme inclina la tête et murmura un "Merci, Messire" à son intention, tentant de garder en tête ce sur quoi elle pensait enchainer. Quand le page repartit vaquer à ses occupations, Sindanarie reprit, levant légèrement son verre avant d'en boire une petite gorgée :

A votre Ordre, Messire. Et merci pour votre hospitalité...

Il n'y avait pas à dire, ce vin était délicieux. Les Bourguignons savaient décidément tirer un excellent profit de leurs vignobles, et leur savoir-faire. Quoi qu'il en ait été, elle souhaitait toujours n'avoir commis aucun manquement à l'étiquette, car si son hôte n'avait pas outre mesure semblé froissé de sa précédente remarque, elle ne souhaitait toujours pas le braquer... Pensée à l'Académicienne des Belles-Lettres. il faudrait qu'elle trouve un moment pour s'entretenir avec elle. enfin, même si elle maîtrisait impeccablement le protocole et l'étiquette, elle n'en parvenait pas moins à froisser copieusement, semblait-il... Bref, ce n'était pas le sujet, et l'Académicienne en revint à son propos interrompu, répondant finalement à la dernière question du Grand Maître :

Quant à vos planches de réflexion, j'avoue en avoir entendu parler, mais je n'ai pas souvenir de les avoir eues entre les mains. J'apprécierais donc énormément que vous m'en disiez un peu plus à leur sujet...
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chadada
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 2 313
Province d'Origine: Duché D'Orléans
Ville d'Origine: Blois
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Mar - 14:08 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Chadada leva son verre en retour.

Et à votre fraîche nomination... ajouta-t-il en souriant. Il but une gorgée et farfouilla à nouveau dans ses papiers, en extirpant deux feuillets qu'il tendit à son hôte.

Voici les deux premières planches, la suivantes étant en cours.

Une nouvelle gorgée... pas mal ce petit Bourgogne... puis il reprit.

Avant de vous laisser vous y plonger, je vais vous en expliquer le mode de production... original je dirai. Comme je vous le disais, nous souhaitons être en permanente réflexion sur les valeurs qui sont celles de la chevalerie et également les nôtres. L'idée a donc été, depuis le début de notre aventure, de se réunir à intervalle régulier, tous les mois, pour réfléchir ensemble sur cela. Des résumés, appelés planches de réflexion, en sont issus.
L'originalité vient d'une règle bien particulière qui est en réalité la base de cet exercice : chaque participant n'a le droit qu'à une intervention et une seule. A chacun de réfléchir soigneusement ses mots, de savoir s'il veut exposer d'emblée son opinion ou rebondir sur celles des autres... et toutes les problématiques que posent cette règle.


Chadada désigna les papiers tendus.

La première planches parlait donc de la franchise...

... la seconde du courage et de la bravoure.
Citation:
Courage & Bravoure

Deux mots, deux notions qui sont a priori synonymes, mais qu'en est il réellement ? L'Ordre de la Cosse de Genêt et ses membres se sont donc penchés sur ces deux termes afin d'en tirer toute la signification, ou tout du moins, un bref aperçu de l'avis de ses membres.

Ces deux notions sont dans la plupart des situations caractérisées par le domaine pour lequel elle s'appliquent, tout en se liant et se complétant. Trop souvent utilisée à tout va, elles doivent inspirer le respect et ne pas refléter un simple mérite,

En effet, on parle de courage pour un acte de la vie quotidienne de chacun, relevant du privé. L'on peut dire aisément que le courage est inné, c'est à dire que chacun le possède dès la naissance ou bien ne l'a pas. Par contre, il touche toutes les catégories sociales, du vagabond au notable, du brigand au religieux, du fermiers au prince. Il ne différencie ni le sexe, ni l'âge, ni la richesse, il est universel, en somme.
Le courage rejoins l'honnêteté, car si on peut se jouer de notre entourage, on en peut se mentir à soi même. A tord, on entend souvent dire de quelqu'un qu'il n'est pas courageux, mais le courage n'est qu'un combat mental, intellectuel contre ses propres peurs, ses propres douleurs. Chaque personne a le courage de les affronter, mais elle n'y parvient pas toujours. Pour arriver à vaincre ses peurs, c'est à dire faire preuve de courage, il faut tirer parti de son expérience passée et accepter les conséquence de chacun de ses actes. C'est avoir la volonté de remplir ses objectifs et d'assumer ses idées, ses choix, et les critiques que l'on aura contre soi.
Le courage n'est donc pas un trait de caractère figé, il peut évoluer dans le temps, notamment dans l'adversité et l'orgueil.

Mais qu'est ce donc que la bravoure en ce cas ? Nous avons dans l'ensemble considéré que la bravoure se révèle uniquement dans le domaine militaire, c'est à dire par un acte physique, contrairement au courage comme nous l'avons vu. La bravoure est accompagné du courage, mais il s'agit de l'accomplissement du courage sans s'occuper des conséquences que les actes entraineront.
Cet acte inintéressé est bien souvent un acte de dernière chance, ou on aura obéi sans réfléchir, par servitude ou fidélité à un serment. Cela peut aussi être un idéal impossible à atteindre mais vers lequel il faut tendre. La bravoure doit inspirer un profond respect car elle s'exprime la plupart du temps par le succès d'un acte désespéré. A la fois, c'est donc une signe péjoratif et valeureux car telle est la dualité qui existe dans chacune de nos vies.

Citations :

    "Soyons réaliste, tentons l'impossible, braves guerriers !"

    "Être courageux, ce peut donc être avouer que le courage est difficile.
    Un chevalier se doit de choisir le chemin le plus difficile et non le chemin guidé par ses intérêts personnels. Il doit être prêt à faire des sacrifices. Il doit être à la recherche de l'ultime vérité et de la justice adoucie par la pitié."

    "Un homme emplit de bravoure fera le nécessaire pour défendre son courage et ses opinions."

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sindanarie


Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 11
Province d'Origine: Comté du Limousin et de la Marche
Ville d'Origine: Guéret
Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Mar - 12:49 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Sourire en réponse à son hôte quand il ajouta quelques mots avant de boire. Et retour aux choses sérieuses... Il avait les deux planches dont elle avait simplement entendu parler (car les bruits de couloir à l'Académie avaient ceci de pratique qu'ils étaient relativement précis et promptement répercutés à ceux que cela pouvait intéresser, mais n'avaient jamais pour autant permis de mettre la main sur divers documents). C'était un vrai rêve, quelque chose qui confinait au miracle dans l'esprit de la jeune femme, le Grand Maître avait pensé à tout et n'aurait pas à farfouiller dans dix mille liasses de parchemins pour retrouver ce qu'il cherchait... Ce qui était un miracle d'autant plus miraculeux qu'elle-même avait de gros soucis de rangement. Hum, bref, mais elle s'égarait, ou du moins s'était égarée le temps qu'en quelques secondes il dise vouloir lui expliquer comment ces fameuses planches étaient produites. Et quand il revint au sujet principal (dont l'Académicienne avait tendance à s'éloigner), Sindanarie était toute ouïe.

Et toute ouïe se mua en toute étonnée. Voilà un mode de fonctionnement, ou tout au moins un mode de création, qui était furieusement intéressant, et qu'elle n'avait en plus rencontré nulle part ailleurs, de mémoire... Et sa mémoire était fort bonne, et non encore atteinte par les méfaits du grand âge. Donc ce devait être quelque chose de très original... Par réflexe, la jeune femme jeta une note sur le parchemin, avant d'esquisser un sourire à moitié d'excuse, à moitié réjoui. Et elle se pencha sur les planches et les parcourut attentivement, reprenant une gorgée de ce délicieux vin. Quand elle se redressa, souriante toujours, Sindanarie reprit la parole en ces mots :


Ce sont de fort beaux travaux. Me permettriez-vous d'en faire des copies que j'insèrerai en annexe de mon opus final, en précisant naturellement que votre Ordre en a la paternité ?

Et, sautant pratiquement du coq à l'âne, comme souvent, elle continua :

Une fois que vous aurez à peu près, car on en oubliera sans doute toujours, fait le tour des valeurs chevaleresques, continuerez-vous de produire pareilles planches, et sur quels sujets ? Ou reviendrez-vous sur celles-ci et les approfondirez-vous encore ? Et, une fois que vous aurez globalement épuisé les valeurs chevaleresques, ferez-vous un tri parmi elles, ou les garderez-vous toutes comme principes de base, au lieu d'en sélectionner deux ou trois ? Plus généralement, votre Ordre fonctionne-t-il toujours selon ce principe de collégialité ? Est-il fondé sur le débat, ou est-ce une spécificité de ces planches ?

L'avalanche numéro deux était passée. Mais, comme on dit, jamais deux sans trois, et la troisième restait à venir.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chadada
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 2 313
Province d'Origine: Duché D'Orléans
Ville d'Origine: Blois
Masculin

MessagePosté le: Mar 2 Mar - 16:58 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Chadada prit une volée de question dans les méninges. Vlan ! Il s'agissait désormais de ne pas en laisser au passage, du moins le moins possible. Alors, il y avait quoi déjà...

Alors, pour commencer, c'est bien entendu sans aucun problème que je vous laisse utiliser à loisir ces planches. Naturellement en conservant le contenu sans modification et sans coupe, mais je vous fais entièrement confiance quant à cela.

Il marqua une pause, remettant tout à l'endroit dans le fouillis de là-haut, souriant avec un regard en coin à son hôte.

Si j'oublie une question, vous me le dites n'est-ce pas ?

Petite question pour s'amuser et peut-être aussi déstabiliser un tout petit peu la Grande Académicienne qui avait dû en voir d'autres.

Pour les sujets, nous ne pensons pas nous restreindre aux valeurs chevaleresques. En réalité, notre Grand Secrétaire choisit les sujets sur proposition des membres de l'Ordre qui proposent pour beaucoup des valeurs chevaleresques, mais qui ont aussi tous le loisir d'en sortir s'ils le souhaitent. Je pense donc que nous avons du temps avant l'épuisement des sujets possibles, du moins je l'espère.
Quant aux valeurs qui nous animent ? Je ne pense pas qu'il nous faut en piocher parmi les valeurs chevaleresques, je crois surtout qu'il nous faut en discuter pour nous les approprier, leurs donner une définition, une teinte commune. C'est là l'intérêt, en interne, des planches de réflexion à mon sens.


Une dernier temps de réflexion, plus long. il en manquait une... Une des questions lui échappait, il en était sûr... Ah oui ! Le fonctionnement collectif !

Ce principe collégiale est appliqué autant que possible dans l'Ordre oui. Je dis autant que possible car nous avons tout de même un organe qui fixe les grandes orientations, le Grand Consistoire, et ceci dans un souci d'efficacité. La concertation est cependant de mise, d'une part au sein d'un lieu de parole libre, la Cour, mais surtout par nos Assemblées. Ce sont des rendez-vous bimensuels au cours desquels l'ensemble des membres fait le point sur l'Ordre, ses missions, ses projets, son quotidien. Bref, ce que chacun a envie de mettre sur la table pour le discuter, le travailler.

Et une gorgée bien méritée...
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sindanarie


Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 11
Province d'Origine: Comté du Limousin et de la Marche
Ville d'Origine: Guéret
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Mar - 11:37 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Signe de tête pour montrer son assentiment à la condition posée par le Grand Maître. Oui, il était logique de ne pas en changer une virgule. Cela tombait même sous le sens... Mais mieux valait que ce soit précisé, sans nul doute. Sourire un brin embarrassé quand, par une remarque, il lui fut signifié qu'elle posait vraiment beaucoup de questions à la fois. Et si un peu de sang avait encore su trouver le chemin de ses joues, nul doute qu'il l'aurait sur le champ fait rougir. Et son hôte commença à répondre aux questions de l'Académicienne. Le fusain de cette dernière se mit à courir sur le feuillet qui reposait devant elle, et elle ponctuait de temps à autres son propos de légers hochements de tête pour marquer qu'elle suivait toujours. Le principe était, à n'en pas douter, fort intéressant.

Pause de son interlocuteur, et reprise aboutissant sur un point auquel la jeune femme souhaitait revenir. Redressant la tête, le laissant savourer la gorgée qu'il reprit pour se remettre des tirades auxquelles elle l'avait contraint, Sindanarie reprit :


Justement, j'avais quelques questions au sujet du Grand Consistoire et de vos Assemblées... A la lecture de la Charte, les missions des membres du Grand Consistoire apparaissent clairement, et sont nettement définies en ce qui concerne le Grand Maître, les Maîtres Officiers et le Grand Secrétaire. Mais quel est le rôle des Grand-Croix au sein de consistoire ? Ont-ils juste un rôle de conseil ? J'aimerais aussi revenir sur deux autres points que votre Charte n'éclaircit pas, il me semble : pour combien de temps un Grand Maître est-il élu ? Y a-t-il une durée déterminée, ou est-il élu jusqu'à sa démission, que ce soit dix jours ou trente ans plus tard ? Et, d'autre part, comment les Maîtres Officiers et les Grand-Croix siégeant au Grand consistoire sont-ils nommés ? Par élection lors d'une Assemblée, par nomination par le Grand Maître ou par le Consistoire ?...

En rajouter encore une couche, ou se calmer pour le moment et revenir plus tard sur autre chose ? Grave question, n'est-ce pas ? Pour couper court à toute envie d'émettre une nouvelle question, la jeune femme reprit une gorgée de vin, s'efforçant de chasser l'amusante idée que ce devait être à cela que ressemblaient les écoles qu'elle n'avait jamais fréquentées... Laissant s'épanouir le sourire que cette idée faisait naître sur son visage, elle attendit, fusain prêt, la réponse du Grand Maître, se promettant de lui présenter ses excuses pour l'interrogatoire qu'il subissait. Et prévoyant des excuses d'autant plus plates qu'elle avait pu rater une phrase de la Charte qui répondrait d'elle-même à ses questions...
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chadada
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 2 313
Province d'Origine: Duché D'Orléans
Ville d'Origine: Blois
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Mar - 11:46 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Chadada réfléchit à la question pour replacer les bons termes au bon endroit et lever toute confusion aisée et classique.

Tout d'abord, il y a deux choses distinctes : les rangs et les fonctions au sein de l'ordre.

Les rangs sont en fait les grades qui correspondent à l'évolution de chacun en notre sein. Grand-Croix est le rang le plus élevé pour nous. Les membres qui en sont peuvent donc être amenés à siéger au Grand Consistoire pour apporter leur expertise, dans le sens où se sont les membres les plus méritants et expérimentés. Il sont le même rôle que les autres membre de cet organe à partir du moment où ils y sont intégrés.

Les fonctions, ce sont les postes permettant la vie de l'ordre, du Maître officier à l'intendant en passant par l'aubergiste ou le régisseur.


Une petite gorgée, son hôte connaissait bien ces notions mais il fallait y associer les bons termes propres à l'Ordre de la Cosse de Genêt, Chadada espérait que c'était chose faite.

Pour la nomination des uns et des autres au Grand Consistoire, cela dépend donc de cela. Les Grand-Croix, en tant que rang, y sont intégrés sur décision du Grand Consistoire. Les Maitres Officiers sont intégrés automatiquement lorsqu'ils sont nommés. Pour l'attribution des fonctions, un appel à candidatures est lancé et celles-ci sont étudiées par le Grand Consistoire.

Dernière question si je ne m'abuse, le Grand Maître ? Il n'y a aucune limite de temps à son "mandat". celui-ci se termine soit si il démissionne, soit si il décède, ce que je ne lui souhaite pas... rire bête... soit sur décision de l'Assemblée de l'Ordre convoquée pour cette raison par des membres.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sindanarie


Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 11
Province d'Origine: Comté du Limousin et de la Marche
Ville d'Origine: Guéret
Féminin

MessagePosté le: Mer 17 Mar - 11:20 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

[Désolée pour le délai, j'ai été un peu submergée par ailleurs...]

Sourire à la boutade du grand Maître. Oui, elle pouvait sans peine comprendre qu'il ne souhaite pas un trop rapide trépas... C'était tout à fait naturel. Les réponses à ses interrogations furent notées avec soin, et la tâche d'écriture couronnée par une gorgée de vin. Impossible de dédaigner breuvage si délicieux. Mais il ne s'agissait pas de perdre une quelconque information contenue dans les propos de son vis-à-vis, et la jeune femme se forçait à demeurer concentrée. Le temps du Grand Maître d'un Ordre était précieux, elle en était consciente, car un Ordre, à l'image d'un être cher, demandait mille et mille soins. Il ne faudrait pas non plus abuser de ce temps. Et, mine de rien, comme les réponses de son hôte étaient des plus complètes, elle ne voyait plus qu'un point à aborder.

Un dernier point m'interpelle, Messire. Les seuls Ordres que je connais et qui se disent Ordres de chevalerie se sont faits reconnaître par la Couronne. Avez-vous de tels projets ? Comment imaginez-vous l'avenir de votre Ordre?

Et, dès ces mots articulés, une réserve se dévoila à l'esprit de Sindanarie. Elle avait l'impression d'avoir déjà malmené son hôte par des questions parfois trop directes, trop rudes, presque insultantes. Un jour, il lui faudrait trouver un maître capable de lui enseigner comment se modérer, comment peser ses mots dans le temps d'une conversation... Mais elle ne connaissait pas pareille perle, non plus qu'une personne qui aurait assez de patience pour lui montrer le chemin de la modération dans les propos, si bien qu'elle ne put qu'ajouter :

Si je suis brutale, je vous prie de ne pas vous en offenser : c'est que, sur l'instant, seuls ces mots me viennent...
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chadada
Grand Maître
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 2 313
Province d'Origine: Duché D'Orléans
Ville d'Origine: Blois
Masculin

MessagePosté le: Mer 17 Mar - 11:38 (2010)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac Répondre en citant

Chadada sourit.

Oh point d'excuse car point d'offense. Je pense que tout Ordre de Chevalerie qui commence son aventure a forcément dans un coin de sa tête la reconnaissance royale. Je ne vais pas vous mentir, c'est bien entendu un de nos objectifs. Cependant, nous ne perdons pas de vue que c'est un honneur rare et réservé aux Ordres les plus illustres et les plus méritants. Nous mettons tout en œuvre pour nous rapprocher des critères nécessaires dans l'optique de pouvoir présenter un dossier méritant au possible.

Chadada réfléchit, fausse modestie ou honnêteté quitte à passer pour orgueilleux ?

Je ne veux point paraître présomptueux mais je pense que nous sommes sur le bon chemin pour y parvenir, notre Ordre est dynamique et notre nom commence à avoir une petite résonance. certaines choses nous le laisse penser du moins, et votre visite iceileu en fait partie bien entendu. Mais la route est encore longue et nos carences encore bien présentes. Il ne tient qu'à nous d'y palier.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:48 (2018)    Sujet du message: Accueil de Dame Sindanarie Carsenac

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Ordre de la Cosse de Genêt Index du Forum -> Le Poste Avancé -> Le Poste Avancé -> Salons d'Accueil Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom